«

»

avr 10 2012

avatar

Histoire de sauvegarde

Quels points points communs entre les années qui passent, un orage, une coupure de courant générale et subite, l'approche des vacances, la perspective de mon logement vide pendant plusieurs jours, voire quelques semaines? 

Cela provoque toujours en moi quelques frissons: et si mon très cher ordinateur et mes précieux disques durs n'y résistaient pas, ou disparaissaient en mon absence ?  Ahhhh ! Horreur!! Mes photos, ma musique… Ma vie !!! 

Cela vous fait-il le même effet? Et vous, comment faites-vous? 

2 ordinateurs? Plusieurs disques durs cachés et régulièrement renouvelés? Aujourd'hui, le moyen le plus durable et sûr me parait d'avoir un espace de stockage virtuel sur le fameux Nuage, le "Cloud". Ces espaces sont situés sur des serveurs à distance, soit-disant sécurisés et gérés par des professionnels. Cela parait plus fiable qu'une sauvegarde sur un disque dur qui s'abimera forcément avec le temps et peut me lacher un jour … ou tout simplement disparaitre ! Malheureusement, les quelques systèmes dont j'ai connaissance sont assez coûteux (Dropbox, Spideroax…) avec 10-20 USD par mois pour 100 Go.

Et vous? Comment stockez et sauvegardez-vous?

Avez-vous des astuces? Des conseils?

Valérie

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 1.0/10 (1 vote cast)
Histoire de sauvegarde, 1.0 out of 10 based on 1 rating

Lien Permanent pour cet article : http://blog-photocontact.vellozzi.com/2012/04/histoire-de-sauvegarde/

4 Commentaires

Passer au formulaire de commentaire

  1. avatar
    Bruno

    Valérie,
    Pour ma part, la version "courante" sur le PC, une copie sur disque externe et une version sur DVDs, le tout rangé dans des lieux différents.  Certes, ce n'est pas totalement pérenne, mais, outre le tarif, la fermeture récente et radicale du site Megaupload ne milite pas vraiment en faveur des clouds…
    Pour les photos, un tirage papier ou un livre-photo reste une bonne solution pour sécuriser ses images préférées et les sortir de leur disque dur où elles sommeillent !  

  2. avatar
    Alain Dagon

    Je suis du même avis concernant les clouds… trop sujets à des fermetures non averties.
    En ce qui me concerne, je travaille essentiellement sur iMac et ma méthode de sauvegarde est la suivante (assez proche de celle de Bruno, à une différence près) :
    1) Tous mes travaux courants sont stockés sur le disque dur de mon iMac (ceci afin de réduire au maximum les temps d'accès aux fichiers).
    2) J'effectue, chaque jour (ou chaque fois que je fais des modifications dans ma bibliothèque de travaux), une sauvegarde de cet ensemble vers un disque dur externe, à l'aide d'un logiciel nommé "iBackup". Ce logiciel est très pratique puisqu'il permet de prédéfinir les dossiers et/ou fichiers que je veux systématiquement transférer vers le disque dur externe. Ce qui fait qu'une fois ce paramétrage initial réalisé, il n'y a plus qu'à cliquer sur un bouton "sauvegarder maintenant" à chaque fois que je veux lancer une sauvegarde (c'est beaucoup moins lourd que de faire des copier/coller à chaque fois qu'on veut sauvegarder son travail vers un autre disque dur et ce système offre également une rapidité de sauvegarde importante puisqu'il ne re-copie pas les fichiers qui ont déjà été copiés à la sauvegarde précédente ou qui n'ont pas été modifiés depuis la dernière sauvegarde). Ceci constitue donc un mode de sauvegarde semi-automatique très souple d'utilisation et re-paramétrable à volonté.
    Les utilisateurs PC n'auront aucun mal à trouver le même type de logiciel pour plateforme Windows. Il existe un soft gratuit qui s'appelle "COBIAN BACKUP" et qui fait à peu près les même choses que iBackup, allez faire un tour sur le lien suivant : http://www.01net.com/telecharger/windows/Utilitaire/sauvegarde/fiches/13303.html
    Pour ceux qui bossent sur la pomme, voici le lien de l'éditeur GrapeFruit vers iBackup : http://www.grapefruit.ch/iBackup/
    3) Point important de ma chaine de sauvegarde : le type de disque dur externe. J'utilise un disque dur externe composé de 2 disques durs montés en RAID1. Sous ce nom barbare se cache en fait un système de copie miroir. Je m'explique ; dans mon disque dur externe il y a 2 disques durs de 500Go, le système RAID1 fait que l'iMac ne voit qu'un seul disque de 500Go puisqu'en réalité, toute donnée qui est écrite sur le premier disque est simultanément copiée sur le deuxième de manière complètement transparente pour l'utilisateur. En cas de crash de l'un des 2 disques durs de cet ensemble externe, il suffit de le remplacer par un nouveau disque dur et à la sauvergarde suivante, l'image du "survivant" est copiée sur le petit nouveau et tout est rentré dans l'ordre :)
    J'ai donc au final, non pas 2 mais 3 copies de mon travail. La sécurité et la facilité résident donc dans le fait de sauvegarder en semi-automatique dans un "double disque dur externe" qui, de par sa nature "externe", n'est pas sous tension en permanence dès que l'iMac est allumé, ce qui réduit aussi les risques d'usure.
    Pour ma part, je ne fais plus, depuis quelques années maintenant, de sauvegarde sur CDRom ou DVD après une expérience fâcheuse qui m'a faite perdre 2 années de photos de famille. En effet, la qualité des supports CDRoms et/ou DVD étant parfois très aléatoire, il peut arriver que celui-ci vieillisse prématurément et certains de ces supports deviennent, pour une raison obscure, partiellement ou complètement illisibles (inutile de préciser le désarroi procuré par une telle situation… Cà donne parfois envie de jouer au Ball-Trap avec ces jolies galettes dorées ou argentées, hmmm…..)
    Voilà, j'espère avoir partagé avec vous ma névrose phobique de la perte de données binaires :)
    Je concluerai en ce post en vous invitant, de la même manière que Bruno, à imprimer vos photos. La plus réussie des sauvegardes, c'est celle qui passe par les yeux et il n'y a rien de plus simple pour lui faire une update efficace que d'ouvrir et tourner les pages d'un album et rafraîchir ainsi son propre disque dur cérébrospinal ;)

  3. avatar
    Karine Chavas

    J'en profite pour remercier Alain pour les liens à visiter.
    Quoiqu'il en soit, nous avons tous, je crois, les mêmes craintes, d'autant plus pour ceux qui ont déjà eut des visites indésirables (du genre cambriolages…)
    Ainsi, avoir plusieurs disques durs chez soi ne sert à rien…si on se les fait tous piquer.
    Du coup, certains suggéraient d'investir dans un disque dur, au sein du club, sur lequel une place serait alouée pour tous ceux qui en aurait le besoin.
    En vérité, il me semble que la technique la plus simple, pour qui ne pourrait pas laisser un disque dur au bureau, par exemple, pour éviter les vols, serait peut-être de laisser une petite place dans un des placards du labo pour que ceux que cela réconforterait, puissent y laisser une sauvegarde, sur un disque perso, de leurs travaux.
    Qu'en pensez-vous ?
    Sinon, je confirme, les supports cd et dvd sont très (trop) sensibles pour la sauvegarde, un bon vieux tirage papier (ou livre album) reste une autre solution (sauf qu'on aura perdu ses "négatifs", et ça donne quand-même envie de pleurer).

  4. avatar
    Valérie T

    NB Un article très complet est paru dans le magazine Réponse Photo de février 2013 ( n 251)

Laisser un commentaire